[NOUVEAU] La People Review par Elevo !
👉 Découvrir
On ne badine pas avec les entretiens annuels chez Elevo
Elevo

On ne badine pas avec les entretiens annuels chez Elevo

Comment se passe une campagne d'entretiens annuels chez Elevo ? Réponses dans cet article immersif !

Sommaire

Vous connaissez certainement l’expression “les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés”. Chez Elevo, je peux vous certifier que cette expression n’a pas lieu d’être ! Certes, vous allez me répondre que nous ne sommes pas cordonniers… 

Elevo s’est fait connaître en s’attaquant à l’exercice principal de management en France : l’entretien annuel ! Il faut dire que l’entretien annuel cristallise de nombreuses problématiques dans les entreprises, en particulier l’impossibilité pour les collaborateurs d’échanger sereinement avec leur manager. 

En rejoignant Elevo en 2021 en tant que Content Strategist, je me demandais bien comment aller se passer ma première campagne d’entretiens annuels et, surtout, comment j’allais réagir face à cet exercice tant redouté par de nombreux salariés français !

Ce n’était pas mon premier entretien d’évaluation… 

Tout d’abord, je me dois d’être honnête avec vous : je suis arrivée en mars 2021 chez Elevo et mon entretien annuel était en réalité mon 4ème entretien d’évaluation.

Oui, chez Elevo, on ne badine pas avec les entretiens ! Tous les trimestres, nous nous connectons à la plateforme pour remplir notre Quarterly Review. Vous vous demandez certainement : “Pourquoi un tel rythme ?” 

  • Nos objectifs sont trimestriels. Cette périodicité répond à un besoin d’agilité. Le marché du logiciel RH évoluant rapidement, nos objectifs doivent être revus régulièrement. 
  • Avec ma manager, Selma Chababi, j’ai des one-to-one hebdomadaires pour parler de stratégie et d’opérationnel. L’entretien trimestriel, lui, nous permet de nous focaliser sur mes objectifs, mes éventuels blocages et axes d’amélioration. Chez Elevo, l’entretien trimestriel est bien plus qu’une évaluation : c’est un dialogue centré sur la performance mais surtout sur le développement.

Pourtant l’entretien annuel n’est pas un exercice si simple ! 

Même si je suis devenue une spécialiste de l’entretien, en lisant le message m’invitant à remplir mon auto-évaluation annuelle, j’ai eu une petite boule au ventre car il n’est jamais facile de dresser le bilan de son année ! Et, à mon humble avis, ce que j’ai ressenti beaucoup de salariés le ressentent également. 

entretien annuel Elevo

Comment vaincre son appréhension ? 

Pour démystifier l’exercice de l’entretien annuel et être plus sereine, j’ai procédé en quatre étapes. 

Première étape : Lire le questionnaire 

Je prends tout d’abord connaissance des questions. Cette première lecture doit durer 10 minutes maximum. Chez Elevo, la trame de l’entretien annuel est autant tournée vers la performance que vers le développement : 

  • “Listez vos principaux accomplissements sur la période écoulée.”
  • “Quelles sont les actions clés ou projets que vous comptez lancer dans la période à venir ?”
  • “Quelles compétences prévoyez-vous d'améliorer pour avoir plus d'impact à l'avenir ?”
  • "Est-ce que tu vois des potentielles évolutions dans ton rôle et tes missions ?"

Cette lecture me permet de me mettre dans le bain, sans non plus plonger la tête la première. Autrement dit, je reste en mode “observatrice”. 

Deuxième étape : Parler à son manager 

Quelques jours plus tard, lors de mon one-to-one avec ma manager, j’aborde le sujet de l’entretien annuel. Chez Elevo, il y a une bonne culture du dialogue, donc je suis honnête avec Selma : je lui liste mes questions et lui partage mes craintes concernant ma revue d’évaluation. 

Un exemple concret : “Je n’ai pas listé toutes mes réalisations depuis mars 2021 dans un Google Doc. Je me sens bête de ne pas avoir tout noté. Il aura donc des trous dans la raquette. Et, honnêtement, il est difficile de célébrer ses propres victoires.” 

Selma, arrivée en mars 2020 chez Elevo, a déjà participé à une campagne d’entretiens annuels. Elle est donc en mesure de m’aider à prendre du recul : “Tu n’as pas à être exhaustive. Ce n’est pas une liste de courses. Il est important que tu soulignes tes principaux succès pour comprendre ce qui a fonctionné et te permettre de capitaliser sur tes points forts. Et il est tout aussi important que tu identifies tes axes d’amélioration et anticipes tes challenges à venir pour que tu puisses t’y préparer. De mon côté, l’entretien annuel est un exercice important qui me permet de réfléchir au meilleur moyen de t’accompagner dans ton parcours professionnel au sein d'Elevo."

Cette discussion m’aide à y voir plus clair par rapport aux attentes de ma manager et à la finalité de l’entretien annuel

Troisième étape : Bloquer un créneau d’une heure pour remplir son entretien annuel 

A présent, il est temps de passer à l’action ! 

Dans mon agenda, je bloque une heure pour me consacrer à l’entretien annuel. Et avant de remplir mon questionnaire, je coupe mes notifications sur Slack : petite astuce qui me permet de rester concentrée. 

Si je n’arrive pas à remplir une question, je la passe et je la garde pour la fin. Je n’hésite pas à fouiller dans mes dossiers pour répondre avec précision à toutes les questions, surtout quand j’ai besoin de données chiffrées pour étayer mes réponses. 

Finalement, je prends du plaisir à remplir mon entretien annuel parce que les questions ne sont pas faites pour “m’écraser”. Au contraire, elles ont été pensées pour me tirer vers le haut et m’aider à progresser. Exemple : “Comment l'équipe Elevo peut-elle t'aider sur ces sujets ?”

Selon moi, quand on rédige une trame d’entretien d’évaluation, il faut toujours se demander : comment les collaborateurs vont-ils recevoir les questions ? 

Quatrième étape : Le lendemain, relire ses réponses avant de les partager à son manager

Une fois mon questionnaire rempli, je ne le partage pas immédiatement à ma manager. Elevo me permet de l’enregistrer et d’y revenir quand je le souhaite, ce que je fais le lendemain. 

Je rouvre donc mon entretien annuel. Cette relecture, qui n’excède pas quinze minutes, est essentielle pour peaufiner mes réponses et lutter contre les biais cognitifs. Pour ma part, j’ai tendance à souffrir du fameux syndrome de l’imposteur et, par conséquent, à me dévaloriser. Si vous êtes dans mon cas, cette quatrième étape est plus que nécessaire. Focalisez-vous sur vos réussites et détaillez-les. Soyez fiers de vos victoires ! 

Ensuite, je partage mes réponses avec ma manager. Prochaine étape : la restitution de mon entretien annuel avec Selma ! 


D’un point de vue extérieur, ce processus peut paraître fastidieux, voire long… Or, ce temps est nécessaire pour prendre du recul par rapport à son travail, ses performances ou encore ses aspirations professionnelles.  

Par ailleurs, je ne prétends pas avoir trouvé LA solution miracle pour faire de l’entretien annuel un moment agréable pour tous les salariés français ! Emparez-vous de cette méthode et adoptez-la à vos problématiques, votre agenda (par exemple, vous pouvez remplir votre entretien annuel lors de deux sessions de 30 minutes) ou encore votre culture d’entreprise. A vous de jouer !

Votre guide de l'entretien annuel

Découvrez dans ce guide gratuit des conseils actionnables et des témoignages de leaders RH pour réinventer votre pratique de l'entretien annuel.

Télécharger
On ne badine pas avec les entretiens annuels chez Elevo

Nos dernières ressources