Article

Les OKR ne sont pas une formule magique ! Découvrez comment bien les mettre en place

La méthode des OKR (Objective Key Results) est à la mode et se démocratise dans les entreprises françaises. Attention néanmoins ! Ils ne sont pas une formule magique et le manque de méthode et de préparation peut conduire à des échecs cuisants. Il  ne faut pas voir les OKR comme une fin en soi mais comme un outil qui doit créer des usages nouveaux qui aident l'entreprise et les salariés à aller dans la bonne direction.

Télécharger

Les OKR ne sont pas une formule magique ! Découvrez comment bien les mettre en place

La méthode des OKR (Objective Key Results) est à la mode et se démocratise dans les entreprises françaises. Attention néanmoins ! Ils ne sont pas une formule magique et le manque de méthode et de préparation peut conduire à des échecs cuisants. Il  ne faut pas voir les OKR comme une fin en soi mais comme un outil qui doit créer des usages nouveaux qui aident l'entreprise et les salariés à aller dans la bonne direction.

Les OKR sont une méthode de management et d’organisation du travail qui a été inventée en 1983 par Andy Grove, un des fondateurs d’Intel. Elle a ensuite été popularisée par Google à travers John Doerr et Larry Page qui participèrent à la création du moteur de recherche. Ce dernier témoigne : “Les OKR nous ont aidés à multiplier par 10 notre croissance maintes et maintes fois. Il nous ont permis de rendre possible notre vision folle de devenir l’organisateur de l’ensemble de l’information mondiale sur internet. Ils nous ont aidés, moi et le reste de l’entreprise, à tenir le cap et les délais quand nous en avions le plus besoin”.

Par OKR on entend la réunion d’objectifs globaux de l’entreprise (Objective) avec les tâches et résultats concrets dans un temps donné (Key Results). Par exemple, un glacier peut associer sa vision “devenir la référence sur le marché de la glace” avec les résultats intermédiaires qui vont dans ce sens au niveau de chaque équipe. L’équipe commerciale pourra se poser comme objectif “d’être référencé dans plus de 10 000 points de ventes”; l’équipe marketing quand à elle pourra viser “d’avoir une reconnaissance de marque de plus de 30% chez les Français”. C’est un schéma simple pour organiser le travail autour des priorités d’une organisation.

Les OKRs ne doivent pas devenir une to-do

Quand on voit l’impact qu’ils peuvent avoir il n’est pas étonnant de comprendre pourquoi de plus en plus d’entreprises les utilisent pour piloter la performance et organiser le travail. Attention ! leur succès croissant fait oublier que ces derniers ne sont pas une formule magique et que bien les mettre en place est un véritable challenge.

En effet, les OKR ont trop souvent tendance à vouloir décrire exactement toutes les actions à venir pendant l’année et se substituer à la to-do du salarié. C’est une sorte de contrat, passé tous les 3 mois, entre le salarié et son management plutôt qu’un outil de pilotage stratégique.

Cela paraît pratique et pourtant c’est une erreur. Le premier écueil est souvent la lourdeur insoupçonnée et pourtant immense de ce processus appliqué à plus de 10 personnes. Ensuite utiliser les OKR de façon aussi précise c’est limiter le champ des possibles et forcer les équipes à constamment courir après des objectifs qu’ils n’ont pas fixés au lieu de tracer elles-mêmes la route la plus efficace. 

En effet, dans un âge où les métiers se complexifient et se spécialisent de plus en plus, il est illusoire de penser que le CEO est à même de comprendre et de décider de chacune des action qui doivent être mises en place. Il faut enterrer l’approche top-down ! C’est parce que la technique et les codes évoluent constamment qu’il faut faire confiance aux équipes opérationnelles. On se prémunit alors de l’effet de déconnexion entre la direction et les clients de l’entreprise qui est à l’origine de tant d’erreurs stratégiques.

Les OKR peuvent parfois être contre-productifs

Un outil puissant si bien utilisé

Quand ils sont mis au service d’une vision dirigiste, les OKR deviennent très rapidement un outil de micro-management néfaste qui fait fuir les meilleurs éléments. On recrute un spécialiste pour faire et innover dans l’entreprise, pas seulement pour exécuter.

Une méthode de communication et d'alignement

Pour la direction, les OKR doivent être avant tout un outil de communication de la vision à l’ensemble de l’entreprise. C’est à chacune des équipes opérationnelles qu’il faut laisser le soin de décider comment atteindre les objectifs fixés par le management.

Bien mettre en place les OKR c'est comprendre qu'ils ont pour but de générer des échanges sur les priorités de l'entreprise et s'accorder sur le meilleur moyen de les atteindre. Une vision souvent en totale opposition avec la visée dirigiste que l'on veut très souvent leur adjoindre.

C'est en partie pour cela qu'il est une bonne pratique de totalement décorréler la mesure de la performance et les OKR. C'est parfois difficile pour les équipes RH et opérationnelles qui ont du mal à mesurer a priori l'impact sur l'entreprise de l'échange entre les collaborateurs et leurs managers.

Et pourtant , dans une économie où la collaboration et l'intelligence collective sont au coeur de la création de valeur, ce dernier est immense. Comme le notait Larry Page, les OKR sont une de ces méthodes de management innovantes qui ont permis à Google de s'imposer face à une concurrence féroce et bien installée.

Alors qu'attendez-vous pour essayer ?

Enrichissez votre pratique du management

Allez plus loin avec notre contenu

8 méthodes de management innovantes

Feedback régulier, gestion d'objectifs, les techniques RHs se renouvellent en permanence. Découvrez comment les entreprises leaders repensent leur organisation.

En savoir plusTélécharger
Ils nous font confiance

Dans ce livre blanc

Un outil complet pour vos enquêtes managériales

Télécharger la ressource
Télécharger la ressource
Temps de lecture :
min.

Extrait en exclu

Autres ressources

Plus de ressources
  • « Elevo est une Startup agile capable de déployer sa solution très rapidement avec un support toujours au top ! »
    Marine Crovella
    DRH
  • « Je gagne une semaine à chaque fois que je digitalise un nouveau processus d’entretiens sur Elevo »
    Flora Herbet
    HR Manager
  • « Grâce à Elevo nous développons une culture plus collaborative et performante. »
    Yvan Aussenac
    Chief HR Officer
  • « Nous atteignons plus de 98% d’engagement sur nos entretiens annuel, du jamais vu ! »
    Vigdis Flaten
    DRH
  • « Elevo sait se faire oublier pour mettre en avant le feedback constructif et rendre l'exercice stimulant pour les managers et leurs équipes. »
    Justine Debienne
    Responsable Développement RH

Vous souhaitez être au courant des dernières tendances RH

Nous avons bien enregistré votre email. à bientôt 👋
Oops ! Il y a eu un problème, réessayez plus tard ou contacter nous directement sur hello@elevo.fr